Registre des risques communautaires de Kent 

Risques moyens

Dans le contexte du registre des risques communautaires de Kent, les risques décrits sur cette page sont évalués comme moins importants, mais peuvent entraîner des impacts et des inconvénients à court terme. Ces risques doivent être surveillés pour s'assurer qu'ils sont gérés de manière appropriée et qu'il faut tenir compte de leur gestion dans le cadre d'une urgence générique.

Accidents industriels

Incendie ou explosion localisée sur un site de distribution de carburant

Cette menace comprend un incendie ou une explosion sur un site où du carburant, des liquides inflammables ou des liquides toxiques sont stockés en vrac. En fonction de ce qui est stocké, un incendie peut entraîner ou non une explosion, mais dans la plupart des cas, l'incident entraînerait un panache de gaz ou de fumée toxique. Les produits chimiques toxiques sont stockés en vrac dans tout le comté et les plus grandes installations sont couvertes par le COMAH (contrôle des risques d'accidents majeurs). Règlements, et ont donc mis en place des plans sur mesure. Il existe un grand nombre de ces sites dans le Kent, allant du stockage à grande échelle à la petite échelle. Les incidents survenus sur ces sites pourraient avoir un impact sur leurs communautés locales ainsi que des perturbations pour la communauté au sens large. Dans le cadre de la réglementation, les sites et l'autorité locale effectuent une planification et une sensibilisation dans les zones susceptibles d'être affectées.

 

Incident de pipeline de carburant à terre

Cette menace comprend un incendie ou une explosion avec une empreinte jusqu'à 1 kilomètre  autour du site de l'oléoduc, ce qui peut entraîner des pertes et des décès. Il est probable qu'il y aura une demande importante d'intervenants d'urgence à court terme. Il existe un potentiel de rejet de gaz toxiques et de dommages environnementaux, ainsi qu'un risque de contamination. En plus du risque pour la vie, la défaillance d'un pipeline de carburant stratégiquement important pourrait entraîner des pénuries de carburant. Les causes les plus probables de défaillance du pipeline sont :  Un défaut physique dans le pipeline entraînant une défaillance inattendue (par exemple  par corrosion)  Dépassement des limites d'exploitation sûres du pipeline (par exemple par surpression)  Dommages accidentels causés par un tiers au pipeline, par exemple heurts par des machines lors du dégagement de fossés ou de travaux d'excavation. Les intervenants d'urgence connaissent l'emplacement de toutes les canalisations dans le Kent et ont mis en place des plans pour répondre à tout incident qui se produit, ainsi que des plans pour atténuer toute interruption de l'approvisionnement en carburant.

 

Explosion dans un gazoduc

Ce risque concerne le potentiel d'incendie ou d'explosion dans un gazoduc ou un terminal gazier. Un tel incident nécessiterait une zone d'exclusion pour des raisons de sécurité et poserait d'importants problèmes de sécurité. Explosion à un terminal gazier ou à des sites de stockage de gaz inflammables Cette menace comprend un incendie ou une explosion à un terminal gazier ou à des sites où des gaz inflammables sont stockés. Les événements aux terminaux sont susceptibles d'être de courte durée car les lignes d'alimentation seront isolées, mais les événements aux entrepôts de stockage pourraient durer pendant de longues périodes si l'équipement de contrôle de l'explosion endommage. Il y aura des impacts sur l'environnement, en particulier un effet généralisé sur la qualité de l'air. Les services d'urgence connaissent tous les sites du Kent qui servent de terminaux gaziers ou stockent des gaz inflammables et ont des plans pour gérer tout problème qui survient.

 

Libération accidentelle de matières radioactives

Ce risque est plus susceptible de se produire lorsque des sources radioactives ou d'autres matières sont éliminées de manière incorrecte et que les matières sont détruites ou cassées au cours du processus, par exemple si une source est fondue ou écrasée avec de la ferraille, mais la majorité des fonderies ont des moniteurs portiques pour détecter les matières radioactives et déclencher une alarme pour arrêter le traitement des matières. Les sites qui entreprennent des procédés autres que la fonte et qui apportent ce matériel involontairement ou illégalement présentent un risque important. La source la plus probable de ces matières radioactives provient de sources médicales telles que les appareils de radiothérapie. L'impact de ce risque pourrait être des dommages environnementaux à l'eau, à l'air, au sol, au bien-être animal, à l'agriculture et à la gestion des déchets. Cela peut nécessiter une décontamination et entraîner des décès et des effets à long terme sur la santé.   

 

Rejet de substance biologique

 

Cette évaluation des risques concerne un rejet accidentel d'agents pathogènes en milieu urbain. Les agents pathogènes sont étroitement contrôlés et le risque qu'un tel incident se produise est donc extrêmement faible. L'évaluation se penche sur le pire des cas où des agents pathogènes capables de créer une maladie humaine sont libérés dans une zone urbaine. Une telle libération serait similaire à la libération du SRAS en Chine, dans laquelle un petit nombre de personnes sont mortes et un grand nombre ont été mises en quarantaine. Ce type de rejet pourrait entraîner des risques pour la santé humaine et animale dans le registre des risques. Les sites qui manipulent ces agents pathogènes comprennent les hôpitaux, les usines de biotechnologie, les universités, les laboratoires vétérinaires, les installations de recherche militaires, les installations de recherche pharmaceutique et les établissements de recherche biomédicale. Des mesures de contrôle rigoureuses sont en place sur tous ces sites pour garantir que le risque est réduit au minimum.

 

Libération de substances biologiques (agents pathogènes)

 

Cette évaluation des risques concerne un rejet accidentel d'agents pathogènes en milieu urbain. Les agents pathogènes sont étroitement contrôlés et le risque qu'un tel incident se produise est donc extrêmement faible. L'évaluation se penche sur le pire des cas où des agents pathogènes capables de créer une maladie humaine sont libérés dans une zone urbaine. Une telle libération serait similaire à la libération du SRAS en Chine, dans laquelle un petit nombre de personnes sont mortes et un grand nombre ont été mises en quarantaine. Ce type de diffusion pourrait entraîner des risques pour la santé humaine et animale dans le registre Rick. Les sites qui manipulent ces agents pathogènes comprennent les hôpitaux, les usines de biotechnologie, les universités, les laboratoires vétérinaires, les installations de recherche militaires, les installations de recherche pharmaceutique et les établissements de recherche biomédicale. Des mesures de contrôle rigoureuses sont en place sur tous ces sites pour garantir que le risque est réduit au minimum.

 

Incidents majeurs de contamination alimentaire

 

Cela comprend : 

  • Accident industriel (chimique, microbiologique, nucléaire) affectant les zones de production alimentaire. par exemple Tchernobyl, la marée noire du Sea Empress et les maladies animales. 

  • Contamination des aliments pour animaux, par exemple dioxines, ESB. 

  • Incidents résultant des processus de production, par exemple falsification de la poudre de piment avec du colorant Soudan I.

 

Cette évaluation des risques couvre les différents risques associés à la contamination de la chaîne alimentaire, entraînant des implications potentielles pour la santé humaine. Il existe un certain nombre de centres de distribution et de stockage au sein des entreprises de production et de préparation d'aliments du Kent, ainsi qu'un nombre important de fermes arables et de zones d'élevage. La contamination des aliments pour humains ou animaux pourrait avoir des implications considérables pour l'homme et l'élimination des produits et des animaux contaminés. La contamination peut se produire par divers moyens à l'échelle locale, régionale, nationale ou internationale. Une telle contamination, cependant, est peu susceptible d'entraîner un risque immédiat pour la santé humaine, bien qu'elle puisse créer des risques pour la santé à plus long terme. L'évaluation couvre à la fois la contamination accidentelle et délibérée.

 

Accidents de transport  

 

Accident maritime et blocage d'un port

 

Le Kent possède des ports importants avec les ports maritimes de Douvres, Ramsgate, Thamesport, Sheerness, Dartford et l'unique tunnel sous la Manche. Ces ports traitent exclusivement, ou des combinaisons, du fret et des passagers. Ce risque tient compte de la possibilité d'un retard cumulatif de 30 jours ainsi que d'un retard continu. La perte d'un port clé est susceptible d'avoir un impact initial plus large, cette évaluation prend en compte les risques et les menaces de cet impact initial ainsi que les impacts à plus long terme, bien que les hypothèses de planification s'attendent à ce que les impacts diminuent avec le temps à mesure que les expéditeurs recherchent des ports ou des méthodes alternatives. d'expédition.

Incident dans un tunnel routier

Il existe cinq tunnels routiers importants au sein du réseau routier stratégique du Kent qui sont couverts par le règlement européen sur les tunnels. Les incidents dans ces tunnels peuvent causer des morts et des blessés, ainsi que des perturbations importantes du réseau routier stratégique. De tels incidents pourraient potentiellement impliquer des sauvetages complexes pour les services d'urgence. Les cinq tunnels du Kent sont Dartford Crossing, Medway Tunnel, Ramsgate New Harbour Approach, Round Hill Tunnel et Chestfield Tunnel.

 

Incident ferroviaire - Tunnel sous la Manche

Le Lien Fixe du Tunnel sous la Manche est un système de transport assurant une liaison fixe et permanente entre les réseaux routiers et ferroviaires du Royaume-Uni et de la France. Le système comprend des systèmes ferroviaires et routiers aux terminaux situés à Cheriton près de Folkestone et Coquelle dans le Nord Pas de Calais, France. Le tunnel est actuellement exploité par « Eurotunnel » sous licence délivrée par les gouvernements du Royaume-Uni et de la France. Le système est en effet constitué de deux tunnels ferroviaires à voie unique circulant en sens opposés sous la Manche, qui relient les deux terminaux.

Le tunnel permet à quatre catégories de trafic de circuler entre le Royaume-Uni et la France : 

  • Voitures et autocars privés, normalement transportés sur les navettes touristiques 

  • Véhicules utilitaires, camions et poids lourds, normalement transportés par des Navettes Fret 

  • Trains internationaux de voyageurs exploités par des sociétés ferroviaires privées 

  • Trains de marchandises exploités par Eurotunnel et des compagnies ferroviaires privées.

En raison de la nature unique de l'environnement du tunnel, tout incident ou défaillance technique peut entraîner le confinement ou le piégeage de personnes dans le tunnel pendant de longues périodes. Tout incident qui se produit est susceptible de rester dans les limites des terminaux et du tunnel, mais la perturbation peut entraîner d'importants problèmes de circulation plus larges. La sécurité du tunnel sous la Manche est étroitement surveillée et supervisée par l'Autorité de sécurité du tunnel sous la Manche. Il s'agit d'un groupe de travail binational qui évalue de près la sécurité et s'assure que les mesures de sécurité appropriées sont mises en œuvre et maintenues. Le tunnel sous la Manche est régulièrement inspecté et les services d'urgence organisent des formations et des exercices spécialisés pour s'assurer qu'ils peuvent répondre à tout incident qui se produit.

Accident ferroviaire

Ce risque porte sur la possibilité qu'une collision ou un incident se produise sur le réseau ferroviaire. Il existe un certain nombre de variables qui pourraient entraîner la survenue d'accidents, des incidents passés provenant de diverses sources. Cette évaluation suppose que l'incident est confiné dans les limites de travail du réseau ferroviaire et n'a pas eu d'impact significatif sur d'autres locaux. De tels incidents peuvent entraîner des pertes, qui se limitent généralement aux passagers et à l'équipage.

 

Accident d'aviation

Le risque considère un scénario du pire des cas de la collision de deux avions commerciaux dans l'espace aérien du Kent. Un tel incident est susceptible d'entraîner la mort de membres d'équipage et de passagers, avec des victimes complexes sur le  terre. De tels incidents sont plus susceptibles de se produire lors du décollage et de l'atterrissage, avec des dommages susceptibles de se produire à l'intérieur de l'aéroport ou du complexe d'aérodrome.

Incident maritime majeur

Cette évaluation des risques considère le naufrage d'un navire à passagers dans ou à proximité des eaux britanniques (y compris les voies navigables intérieures), entraînant l'évacuation totale ou partielle ou l'abandon en mer des navires. Les navires à passagers ont des procédures d'évacuation et de sécurité bien rodées pour assurer la sécurité de tous à bord. Il existe un potentiel de pertes parmi l'équipage et les passagers, ainsi que la nécessité d'un sauvetage complexe et d'une perturbation des routes maritimes.

Accidents industriels et environnement

 

Incendies

Le Kent possède un certain nombre de zones de forêts et de landes qui pourraient entraîner de grands incendies, en particulier par temps chaud et sec. Le service d'incendie et de sauvetage de Kent dispose d'un équipement spécialisé pour faire face à ces types d'incendie, mais cela causerait toujours une pression importante sur le service, ainsi que des dommages et des destructions environnementales.

Incident majeur au DSTL Fort Halstead

DSTL Fort Halstead est un site restreint en vertu de la loi sur les secrets officiels et est gardé par des gardes civils du MOD et la police du MOD avec une salle de contrôle opérationnelle à tout moment. Le site est réglementé par le Règlement sur le contrôle des accidents majeurs (MACR) du MOD, qui est similaire au COMAH, et le site dispose de services d'urgence sur place. Le site mène des activités de recherche et d'enquête, qui impliquent parfois des explosifs. Les opérations sur le site sont les incendies, les explosions, les rejets de substances dangereuses (y compris les radiations) et les projections de débris. Le site collabore de manière proactive avec le Kent Resilience Forum pour s'assurer que des plans et des stratégies appropriés sont en place.

 

Inondations intérieures

Crues soudaines localisées et extrêmement dangereuses

L'évaluation considère un incident dans lequel les rivières réagissent rapidement aux précipitations et provoquent des inondations. La Bourne et la Pent sont classées à l'échelle nationale comme étant à risque « moyen » d'inondation soudaine. La navette, qui se trouve dans les limites du comté de Kent, est considérée comme faisant partie de la zone administrative des arrondissements de Londres. Les rivières sont surveillées en permanence afin d'alerter les résidents de tout potentiel d'inondation, mais en raison de la nature des précipitations et de la rapidité de la réponse, il est possible qu'une inondation se produise sans avertissement préalable, donnant un délai d'avertissement de 15 minutes seulement. Alors que l'inondation durerait probablement moins de 24 heures, elle poserait un risque important pour la vie et pourrait causer des dommages importants aux infrastructures.

Intempéries

 

Sécheresse

La planification de ce risque est basée sur un scénario sans précédent si 3 hivers secs consécutifs. En général, l'approvisionnement en eau diminue pendant l'été et se reconstitue pendant l'hiver. Si les précipitations sont insuffisantes pendant l'hiver, il peut y avoir des pénuries pendant l'été suivant. Les stocks d'eau du Royaume-Uni sont suffisants pour gérer un hiver sec avec une intervention minimale, bien que des campagnes publicitaires pour économiser l'eau soient probablement mises en œuvre vers la fin de l'été. Après un deuxième hiver sec, les stocks des réservoirs devraient être très bas et des campagnes de publicité de haut niveau seraient mises en œuvre au printemps.

Des interdictions d'arrosage seraient introduites et des équipes supplémentaires de contrôle des fuites seraient déployées. En raison des faibles niveaux d'eau, il y aurait des problèmes de mortalité de poissons et de prolifération d'algues. À ce stade, les compagnies des eaux peuvent envisager de demander une «interdiction d'utilisation non essentielle». Cela rendrait illégal le lavage des bâtiments et des fenêtres.

 

Les compagnies des eaux peuvent également demander des «permis de sécheresse» qui leur permettraient de prélever de l'eau dans différentes zones et de réduire les débits dans les conduites. Après un troisième hiver sec consécutif, il y aurait des pénuries importantes. D'autres «permis de sécheresse» peuvent être délivrés autorisant le prélèvement dans les zones protégées, les agriculteurs peuvent être empêchés de prélever de l'eau sur leurs sites et des rotations peuvent être introduites.

 

L'application de l'utilisation non essentielle serait renforcée. Des réductions de rotation seraient mises en œuvre pour les clients « non essentiels » afin d'approvisionner en priorité le public. L'utilisation d'usines de dessalement (processus qui élimine le sel de l'eau de mer) peut également être envisagée pour fournir des approvisionnements supplémentaires. Toutes les compagnies des eaux ont mis en place des plans d'urgence solides pour s'assurer qu'elles peuvent continuer à fournir de l'eau au public.

De construction

Mouvement terrestre

Ce risque fait référence aux mouvements de terrain causés par les tremblements de terre et les glissements de terrain. La nature géologique de la zone KRF signifie que des événements significatifs de ce type sont extrêmement rares, mais des tremblements de terre mineurs ont été connus pour se produire. Les dommages pourraient inclure des structures effondrées et des bâtiments dangereux, ainsi qu'un impact grave sur le système de transport et les infrastructures dans la zone touchée. Effondrement de bâtiments Ce risque comprend l'effondrement de bâtiments (y compris domestiques, commerciaux, etc.) et peut être réalisé pour diverses raisons. Des personnes pourraient être piégées par l'effondrement du bâtiment, ainsi que par des dommages aux réseaux routiers et aux services publics locaux.

 

Effondrement du pont

Le Kent possède un grand nombre de ponts utilisés pour l'accès routier, ferroviaire et piétonnier. On notera en particulier le pont OEII reliant le Kent et l'Essex et le Sheppey Crossing qui relie l'île de Sheppey au continent  des principaux axes routiers du Kent et ayant des ponts à intervalles réguliers, comme le pont M2 traversant la rivière Medway à Strood, qui transporte le trafic autoroutier et la liaison ferroviaire à grande vitesse CTRL. L'effondrement de tout pont est susceptible d'avoir un impact important sur l'infrastructure du Kent et entraînera des problèmes et des restrictions de transport.

Défaillance ou effondrement majeur du réservoir/barrage

La planification de ce risque est basée sur un scénario raisonnable du pire cas d'une défaillance sans préavis d'un réservoir ou d'un barrage. En raison de la nature de l'événement, il n'y aurait pas le temps d'évacuer et les services d'urgence n'auraient pas d'avertissement préalable. L'inondation durerait moins de 24 heures, mais l'eau coulerait et entraînerait des risques importants pour la vie et des dommages aux infrastructures. Des contrôles substantiels sont en place pour s'assurer que la probabilité de survenance de ce risque est très faible.

Santé humaine

Maladies infectieuses

Avec la croissance des voyages internationaux, des maladies inconnues ou précédemment éradiquées au Royaume-Uni peuvent être importées de l'étranger. Souvent, ces infections sont transmissibles à d'autres avant l'apparition de symptômes évidents, ce qui signifie qu'elles peuvent se propager rapidement. Les symptômes varient selon la nature de la souche. Il n'est pas possible de prédire quels groupes seront les plus touchés car cela dépendra de ce virus, mais il est juste de dire que potentiellement toute la population est sensible.

La santé des animaux

Maladie animale non zoonotique à déclaration obligatoire

(par exemple, la fièvre aphteuse (FA), la peste porcine classique (PPC), la fièvre catarrhale du mouton et la maladie de Newcastle (des oiseaux))

 

Ces maladies peuvent se propager par contact direct et indirect (y compris par le vent) et peuvent avoir des effets dévastateurs sur le bétail, entraînant l'abattage des animaux infectés et exposés pour des raisons de bien-être. La maladie la plus grave de cette catégorie est la fièvre aphteuse. L'évaluation de ce risque est basée sur la nécessité d'abattre jusqu'à 4 millions d'animaux à travers la Grande-Bretagne, l'ensemble devenant une «zone contrôlée», ce qui signifie que le bétail sensible sera interdit de tout mouvement jusqu'à ce qu'il soit autorisé. Bien que l'impact de la maladie varie d'une région à l'autre, la nature de l'industrie signifie que les animaux infectés peuvent avoir été déplacés vers d'autres locaux avant que la maladie ne soit détectée, ce qui entraîne de nombreuses épidémies largement dispersées. La transmission à l'homme est très peu probable et ne devrait pas être mortelle.

Maladie animale zoonotique à déclaration obligatoire

(par exemple l'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP), la rage et le virus du Nil occidental) Il s'agit de maladies qui affectent principalement les animaux, mais qui peuvent également être transmises à l'homme. La transmission se fait par contact direct, le plus souvent par l'eau, les aliments, les matières fécales et les morsures. Bien que l'impact d'une éclosion de maladie varie d'une région à l'autre, la probabilité d'une incursion de la maladie ne peut être différenciée entre les régions. Ces maladies peuvent être propagées par les oiseaux migrateurs ainsi que par d'autres sources. S'il est introduit dans une population domestique, il est probable que le troupeau devra être abattu. La vaccination a tendance à être inefficace contre une épidémie en raison du temps nécessaire à l'immunité pour se développer. Cette évaluation des risques est faite par rapport au pire scénario raisonnable d'abattage de jusqu'à 30 millions de volailles, plus la possibilité que la faune soit affectée (très probablement par la rage). Pour le virus du Nil occidental, il est raisonnable de supposer que jusqu'à 1 000 chevaux pourraient devoir être abattus.

Action industrielle

Action revendicative des travailleurs critiques

Ce risque couvre les actions revendicatives du personnel des services d'urgence, du personnel des services sociaux et des professionnels du NHS Medical, des soins infirmiers et des soins de santé. Cependant, il faut reconnaître que les actions revendicatives du personnel auxiliaire dans ces secteurs et dans des secteurs non liés tels que l'éducation sont susceptibles d'entraîner des difficultés à fournir le niveau de service normal par les agences statutaires.

 

Les points clés suivants doivent être notés par rapport à ce risque :  

  • La loi interdit aux policiers de prendre des mesures de grève - mais le personnel de soutien de la police (comme la salle de contrôle du 999) ne le fait pas et l'action de ce personnel de soutien peut avoir un impact sur les services de première ligne. 

  • Les actions revendicatives du service d'incendie et de sauvetage sont couvertes dans une évaluation des risques distincte ci-dessous. Comme pour la police, certains membres du personnel d'incendie et de sauvetage ne sont pas couverts par le syndicat des pompiers. Ce personnel est couvert par cette évaluation des risques. 

  • Le personnel du NHS et des services sociaux a toujours choisi de « travailler pour régner » plutôt que de retirer du travail dans les services essentiels à la vie. Le NHS est particulièrement vulnérable aux répercussions des actions revendicatives dans d'autres domaines, comme l'éducation. 

  • Toute action de la Maritime & Coastguard Agency aura le potentiel de compromettre les services de sauvetage des garde-côtes. 

  • Les grèves « sauvages » (où les travailleurs retirent leur travail sans un vote légal) sont illégales et peuvent entraîner des mesures disciplinaires et le licenciement. Ceux-ci sont historiquement très rares au Royaume-Uni. 

  • Les activités des syndicats sont strictement réglementées par la loi de 1992 sur les syndicats.

 

Les services d'urgence ont mis en place des plans bien testés pour garantir le maintien des services essentiels, mais le public peut subir une certaine réduction du service, en particulier pour les appels de moindre priorité.

Action de grève des surveillants pénitentiaires

 

Ce risque couvre la possibilité pour les agents pénitentiaires de prendre part à des actions de grève illégales. Les prisons deviendraient dépendantes d'un petit nombre de personnel (généralement des grades supérieurs) exploitant la prison à un régime réduit. Des plans sont en place pour parachuter un soutien supplémentaire par d'autres moyens, bien qu'il soit probable que les mouvements de prisonniers soient limités pour réduire le besoin de personnel. Les restrictions mises en place sur les mouvements des détenus auraient un effet sur l'activité des tribunaux et pourraient augmenter le risque de troubles et d'indiscipline au sein de la prison. Dans les cas les plus extrêmes, la police pourrait être utilisée pour maintenir l'ordre.

 

Techniquement, l'action revendicative des agents pénitentiaires est illégale, ce qui signifie que les délais normaux de notification et de vote des membres seraient nécessairement apparents. Le secteur pénitentiaire est composé d'opérations des secteurs public et privé, ce qui signifie qu'il est peu probable que l'action revendicative affecte l'ensemble de l'industrie. 

  • Les agents pénitentiaires du secteur public sont interdits par la loi de déclencher des actions de grève - mais ils ont historiquement pris des mesures illégales de « chat sauvage » à d'autres occasions. 

  • Les grèves « sauvages » (où les travailleurs retirent leur travail sans un vote légal) sont illégales et peuvent entraîner des mesures disciplinaires et le licenciement. 

  • Les activités des syndicats sont strictement réglementées par la loi de 1992 sur les syndicats.

 

Des plans éprouvés sont en place pour garantir la sécurité des prisons et des détenus et il est peu probable que le grand public remarque une différence. Il peut toutefois y avoir des interruptions de certains services, tels que les visites des tribunaux et des prisons.